L'eau du robinet

L’eau au bout du robinet… ça coule de source, aurait-on tendance à penser 😃

Il est loin le temps où il fallait aller chercher l’eau au puits. Enfin, dans certains pays, cela se passe comme encore comme ça. C’est pourquoi le SIEP a choisi de soutenir les actions menées par les « Experts Solidaires » en Afrique.

L’eau nous est indispensable au quotidien aussi bien pour nos besoins vitaux que pour notre bien-être.

Avez-vous déjà compté le nombre de fois où vous ouvrez un robinet dans une journée ? Vous risquez d’être surpris 🤔

Mais si notre précieuse ressource nous est généreusement offerte par Dame Nature, elle n’est pas inépuisable et engendre certains coûts tout au long de son parcours.

Pourquoi l'eau du robinet est-elle payante ?

L’eau est tout d’abord pompée dans la nappe phréatique. Elle est ensuite désinfectée pour éviter le développement des bactéries, puis stockée dans des réservoirs afin de réguler sa distribution. Enfin, elle est envoyée dans le réseau d’alimentation, avant d’arriver chez l’abonné.

Mais le voyage de l’eau ne s’arrête pas là. Après son usage, elle repart d’une façon ou d’une autre dans le réseau d’assainissement collectif ou dans les fosses septiques.

Comment est comptabilisée l'eau consommée ?

La consommation d’eau est mesurée par le biais de compteurs installés généralement dans des regards en jardin ou trottoir. Dans les habitations anciennes ou en immeubles, les compteurs peuvent être à l’intérieur des logements. Les compteurs traditionnels tendent à disparaître au profit de compteurs télé-relevés (secteur délégation Veolia) ou radio-relevés (secteur Régie).

Les compteurs d’eau télé-relevés sont équipés d’émetteurs spécifiques qui transmettent la consommation d’eau via des ondes radios longues portées. Vous pouvez ainsi consulter votre consommation en temps réel, en vous connectant à votre compte en ligne.

Les compteurs radio-relevés transmettent également le volume d’eau consommé par ondes radios, mais la relève nécessite le passage d’un technicien qui collectera à distance les informations.

Qui facture votre eau potable ?

Comme indiqué dans la carte du territoire, une partie des communes desservies par le SIEP sont gérées en délégation du Service Public (Veolia), tandis que les communes de l’ancien secteur du Bois de la Motte sont en régie.

L’eau est facturée deux fois par an (au 2ème et 4ème trimestre), par la Société des Eaux de Picardie (zone gérée par Veolia) ou par la Régie de Fressenneville (secteur du Bois-de-la-Motte).

Comment se décompose le prix de l'eau ?

Le prix de l’eau est composé d’une partie fixe (abonnement) et d’une part variable comprenant plusieurs paramètres.

  • La consommation d’eau qui finance les charges de production et de distribution ;
  • L’Agence de l’Eau pour financer les investissements liés à l’amélioration de la qualité de l’eau, à la lutte contre la pollution de la ressource, ainsi qu’à la modernisation des réseaux de collecte des eaux usées ;
  • L’assainissement en charge des Communautés de Communes (pour les communes desservies par l’assainissement collectif) ;
  • La TVA de 5,5 % ou 10 % suivant les postes.

En 2022, les élus du SIEP ont souhaité tendre vers une harmonisation du prix de l’eau.

Cependant, les coûts peuvent varier, car le SIEP se situent sur deux territoires distincts de l’Agence de l’Eau. De plus, les taux peuvent être parfois légèrement différents d’une commune à l’autre.

Par ailleurs, les tarifs et indices de variation des contrats de délégation (DSP) diffèrent quelque peu entre les secteurs Picardie et Aigneville.

Répartition du coût de l'eau sur les communes desservies par l'assainissement collectif

Sur une facture de 100 mètres cube * le coût actuel pour l’eau et l’assainissement selon les communes est de l’ordre de 610 € TTC.

Répartition du coût de l'eau sur les communes sans assainissement collectif

Sur une facture de 100 mètres cube * le coût actuel varie, suivant les communes, entre 285 à 300 € TTC.

* consommation annuelle moyenne d’un foyer dans notre région

Sur le secteur géré en délégation du service public, 64 % de la part Eau Potable revient à Veolia et 36 % au Syndicat des Eaux.